Save your sympathy (part 1)

Publié le par Johnny Heroe

Mon excellent con – frère (rayez la mention inutile), le Teckel Enragé, dans son estimable rubrique « la citation du jour », s’est autorisé non sans pertinence de nous rappeler le mot de "Dany " Chateaubriand :

« Il y a des temps où l'on ne doit dépenser le mépris qu'avec économie, à cause du grand nombre de nécessiteux. »

            L’acidité de la citation dans la bouche d’un Teckel qui a toujours été prodigue de son mépris donne à réfléchir. Est-ce là une profession de foi, un serment par lequel il se promet d’abjurer son ire afin d’adoucir ses aigreurs d’estomac et retarder un ulcère  pourtant inévitable ? Signifie-t-il à ses lecteurs qu’il les emmerde cordialement, une fois de plus ? A-t-il mis cette citation en guise de protestation face au taux d’intérêt directeur de la Banque centrale européenne ? N’avait-il simplement plus de pain frais ? Je ne sais.

            Toutefois, la santé du Teckel m’inquiétant actuellement, je me permets de lui suggérer une nouvelle gestion de ses réactions épidermiques. Moi, Johnny Heroe, je ne suis pas qu’un pourfendeur de Tamoul. Je suis un homme de foi, comme tout Américain se respectant. Aussi au Teckel, je prescrirais l’amour du prochain et la compassion universelle. En fait, je me permets d’élargir le propos à tous mes lecteurs (sauf Géo qui est définitivement perdu pour la foi comme pour la science) : la compassion est notre alliée à tous, c’est elle qui nous permet d’endurer stoïquement les vicissitudes de notre misérable condition.

Encore faut-il savoir comment l’allouer avec justesse afin de ne pas la gâcher. Je me propose donc, en deux parties, de définir pour vous dans quel cas il faut savoir user de votre cœur et dans quel cas n’en faire qu’à votre tête.


DANS LES CAS SUIVANT N'USEZ JAMAIS DE VOTRE COMPASSION !


Vous vous trouvez devant un skybloggueur : achevez le à la savate, son âme est perdue pour toujours de toute façon.


Vous vous trouvez face à Cindy Sander : une séance d’autographe à la FNAC. Vous passiez par là pour vous enrichir du dernier Marc Lévy. La gracieuse Cindy est là, face à vous, esseulée, amorphe et effroyable derrière sa table tel un épouvantail dans son potager. Relevez la tête et séchez vos larmes : Cindy est heureuse / Cindy est idiote. Ce n’est pas toujours équivalent certes, mais dans son cas ça aide. La faiblesse intellectuelle de certaines personnes semble les confiner à l’isolement… Impression fausse ! Vous n’êtes qu’un sale élitiste qui pense que l’intelligence est une promesse de bonheur, comme si seuls les grands esprits se rencontraient. Cindy est blindée, Cindy est célèbre (pas pour de bonnes raisons certes), Cindy a des gamins aussi bêtes qu’elle, et l’homme qui l’a engrossé la supporte depuis pas mal de temps. Que peut-elle demander de plus au juste ? Les cons aussi peuvent être heureux, votre serviteur en sait quelque chose.


bienheureux les simples d'esprit, car le top 50 leur appartient


Vous vous trouvez face à un Juif : vous voilà nez à nez (c’est le cas de le dire) avec un rabbin, et dans votre for intérieur vous vous revoyez sur les bancs de l’école, dans votre prime jeunesse, horrifié par les crimes barbares perpétrés contre les Juifs il y a un demi siècle. Vous culpabilisez d’avoir ri de leurs descriptions physiques ubuesques, de vous être délecté des digressions racistes de Céline, d’avoir fait le rapprochement entre votre voisine anorexique et les silhouettes affinées par le slim-fast concentrationnaire sur les films des années 1940.  Vous ne voulez même plus évoquer votre addition narcoleptique à « La liste de Schindler » et vos tentatives répétées de masturbation pour tromper l’ennui en regardant «  Le pianiste »… Sachez que les Juifs n’ont pas besoin de votre compassion, encore moins de votre protection. Ce sont de grands garçons, et puis ils sont quand même le peuple élu, alors passez votre chemin, votre compassion servira plus tard. Par contre, si vous rencontrez Marc Lévy, asseyez-vous et pleurez avec lui.


"And now, oraison funèbre à la littérature, que je dédie à Marco "


Votre meilleur/e ami/e vient de se faire plaquer par son copain /sa copine : laissez lui le nez dans la merde quoi qu’il dise, fasse, vous demande. Enfoncez-le s’il insiste. Soyez odieux, c’est la seule chose à faire, puisque « de toute façon tu peux pas comprendre ». Ou bien ça lui passe rapidement et ce n’était pas la peine de s’inquiéter, ou bien il se suicide mais ça ne ramènera de toute façon pas l’être perdu. Si vous êtes une grande âme, ne changez pas d’un iota votre comportement ; mais la compassion, c’est vraiment trop pour une peine de cœur.

 

Vous êtes face à cas manifeste de maltraitance animale : à part s’il s’agit d’un chien, d’un chat, (ou à la rigueur d’un dauphin, d’un chimpanzé ou autre animal doté d’un minimum d’empathie), prenez une batte de base-ball et allez y de votre soufflet, ça vous défoulera. Certes, si vous êtes mauvais avec les animaux, il y a des chances raisonnables pour que vous soyez également mauvais avec les hommes, mais ça c’est votre problème, et c’est vous qui êtes à plaindre.

évidemment ça vaut aussi pour la maltraitance infantile


La semaine prochaine, les cas dans lesquels votre compassion sera absolument requise. Merci de votre attention.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vinie 13/03/2009 15:35

Excellent, j'ai bien rit. Mais où vas-tu chercher tout ça? Quelle verve !!!

mamalilou 24/11/2008 01:57

je dirais même plus philou, la skyzoophrénie!!!
merci pour cette 'minute' nécessaire qui valait son pesant de papillon...

philou 15/11/2008 15:14

vraiment pour perdre du temps, et n'etant ni teckel, ni enragé, ni heros, je vote quand meme pour l'acquittement pour 3 raisons : johnny heroe aime cindy sanders en secret, ça transpire entre les lignes...et se repasse en boucle son tube papillonesque : il envie sa celebrité et rêve d'une reconnaissance nationale, quitte a venir mordre nikos en direct, a l'occasion d'1 prime...2/ il n'y a pas l'ombre d'une faute d'orthographe et ça montre un souci du détail qui frole la schyzophrénie donc irresponsabe donc acquitté, et 3/ il aime les ramones donc rien que pour ça, on lui tend la joue droite du teckel enragé avec plaisir....

teckel enragé 15/11/2008 12:39

Zut je suis trop gentil, ça me jouera des tours.