Le vainqueur rit jaune

Publié le par Johnny Heroe

            Chaque année se déroule, durant la période estivale, un étrange phénomène sur les routes de France. Les autochtones appellent ça « le Tour de France » : mettez cent quatre-vingts trous du cul sur des vélos et envoyez-les faire le tour du pays par monts et vaux. Pour ceux à qui ça n’évoque pas grand-chose, il convient de préciser qu’on préférera les abrutis de sexe masculin, de race caucasienne, ayant entre vingt et trente-cinq ans. Si vous ne remplissez pas toutes ces conditions, mettez-vous de suite au curling, la gloriole estivale sur l’asphalte brulante n’est pas pour vous. Les joyeux lurons courent par équipe de neuf ,  les dites équipes étant constituées autour d’un sponsor dont les membres portent les couleurs, logos et slogans sur tous le corps, ce qui est assez rigolo… Ouais, les mecs fagotés avec des « Fertiligel » ou des « Olives Crespo » floqué partout ça me fait rire, je dois être attardé.

 

            Ca m’a même donné l’idée d’un concept innovant : plutôt que de courir pour le compte d’un sponsor qui n’a rien à voir avec le sport, j’aurai assez bien vu les participants regroupé autour de caractéristiques un peu plus rock’n’roll, mais n’ayant rien à voir non plus avec le sport.

Imaginez les commentaires (à prononcer le nez bouché en prenant une voix vintage):

« L’équipe des obèses fait le forcing en tête de la course, suant sang et os pour le compte de leur leader Achille Parmentier, trois cent cinquante sept kilos sur la balance ce matin.



-         Quelle santé Gérard ! Il compte bien profiter de l’arrivée en descente pour fair un coup.

-         Alors que l’équipe des nains se calle en queue de peloton pour ne pas prendre le vent.

-         Voyez ici Ali Al-Baldaquin de l’équipe des arabes qui a volé le sac d’une dame sur le bord de la route, sous le regard bienveillant l’équipe des noirs qui ne trouvent rien de mieux à faire qu’à rire.

-         L’équipe des skin-head est outrée Jacques !

-      Tandis que le champion des tétraplégiques Andy Capet tente d’exhorter ses ouailles sur la ligne de départ…

-         Ah la la, la voiture-balai semble inévitable pour eux, quel dommage… »

 

Heureusement, comme l’a souligné mon excellent collègue et néanmoins blogueur, le Teckel Enragé, le Tour de France, le vrai, reste le terrain d’affrontement de prédilection pour des entreprises permettant au sport d’être ce qu’il est aujourd’hui. Je pense aux laboratoires pharmaceutiques qui se tirent la bourre en permanence pour notre plus grand bonheur. J’ai la flemme de finir l’article, je vais faire un copier-coller des commentaires ci-dessus, en modifiant deux ou trois trucs quand même.



« L’équipe EPO fait le forcing en tête de la course, suant sang et os pour le compte de leur leader Al O’Claire, 75% d’hématocrite à la prise de sang ce matin.

-         Quelle santé Gérard ! Il compte bien profiter de la montée finale à 18% de moyenne sur 25 kilomètres pour faire un coup.

-       Alors que les membres de l’équipe Hormone de Croissance se couchent sur leur machine pour ne pas prendre le vent.

-      Voyez ici David Poche de l’équipe Transfusion Sanguine qui a fait le plein de plasma directement chez l’habitant, sous le regard bienveillant de l’équipe Anabolisant qui attend le porte-musette et ses précieuse seringues.

-         L’équipe Testostérone en Patch est outrée Jacques !

-        Tandis que le champion français Herbert Lué tente d’exhorter ses ouailles sur la ligne de départ…

-        Ah la la, la voiture-balai semble inévitable pour eux, quel dommage… »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

teckel enragé 27/07/2008 23:44

Le punching blog est mou du slip.

teckel enragé 17/07/2008 10:53

Vous auriez du préciser que les français peuvent participer à l'épreuve mais gagner n'est jamais que fortuit pour eux.